Aujourd'hui dans mon sac il y a...991481_gf....On peut vivre dans un petit village sarde écrasé de soleil et de parfums d'été, avec juste sous le ciel bleu la mer,être une jeune femme, avoir  un petit garçon  et penser serieusement au suicide.Y penser même beaucoup, en détail, pour se dérober face à ce qui pèse...On peut aussi avoir dans la maison d'en face , derrièrelel mur protégé de tessons de bouteilles un voisin avec un autre petit garçon et peut-être commencer à envisager les choses autrement...peut-être...Et voilà comment on replonge avec délice dans l'univers si personnel de Milena Agus,  la Sardaigne, une poésie finement distillée, un soupçon de difference, comme dans une vie onirique, et des sentiments, de vrais  sourires d'enfants, et voilà pourquoi on en redemande et pourquoi alors on ouvre très vite "battements d'ailes"....